Saskatoon RC Diocese

Vision pour le diocèse de Saskatoon [français]

Vision pour le diocèse de Saskatoon

1. Introduction


ENRACINÉS DANS LE CHRIST Vision pour le diocèse de Saskatoon

Octobre 2008

Un philosophe a dit un jour : « sans vision, les peuples meurent.» Une vision, au contraire, imprime une orientation, suscite de l’énergie, de l’enthousiasme, une foi et un engagement mutuel les uns envers les autres. Une vision procure à la fois une espérance pour l’avenir et un moyen de prévoir et de mesurer les étapes vers cet avenir qui ont été franchies ensemble.

Pour l’Église, le Corps du Christ, le Peuple de Dieu, notre vision est naturellement d’é̂tre enacinés en toutes choses en Jésus-Christ, dans son désir d’apporter l’amour de Dieu à tous les peuples. La vision du Christ est d’unir tous les peuples à la vie de cette communion d’amour que forme Dieu, Père, Fils et Esprit et d’unir tous les peuples dans une communion d’amour réciproque, qui est partage de cet amour divin. Telle est bien la vision de toute l’Église et telle doit être aussi la vision du diocèse de Saskatoon.

Cependant, le défi qui se présente pour l’Église de tout âge consiste à savoir lire les signes du temps et à discerner, les possibilités, les difficultés et les défis particuliers de partager l’amour de Dieu parmi tous les peuples ici et maintenant.

Le diocèse de Saskatoon a périodiquement entrepris la tâche de discerner ensemble, laïcs, religieux, religieuses, prêtres, réunis, la vision du diocèse pour les années à venir. Cela s’est produit d’une manière plus large à l’occasion du Synode diocésain dans les années 90. Cela s’est aussi produit plus récemment lorsque les paroisses ont été invitées à entreprendre la «Réflexion sur la vitalité de la paroisse» dans le but de comprendre d’une manière plus profonde comment nous participons tous par notre baptême à la mission ou à l’œuvre prophétique, royale/pastorale et sacerdotale du Christ. Cette initiative devait aboutir dans les paroisses à une discussion sur les moyens qu’elles pourraient prendre pour mettre en action ou améliorer une ou deux façons de vivre plus pleinement comme paroisses cette triple mission.

Après avoir participé à cette«Réflexion sur la vitalité de la paroisse» de différentes façons et à des degrés divers dans nos paroisses, je crois que le temps est maintenant venu de parler encore une fois de notre vision et surtout de nous fixer certaines priorités, certaines façons concrètes de vivre cette vision ici et maintenant dans nos paroisses pour les cinq prochaines années.

Lors du Congrès annuel diocésain qui s’est tenu en novembre 2007, on avait demandé aux dirigeants ordonnés et laïcs du diocèse, aux prêtres, aux membres de notre Conseil pastoral diocésain et au personnel du Centre de pastoral diocésain de répondre à une première question : « Pour être fidèle à la mission du Christ, le diocèse de Saskatoon devrait être un endroit où... ». Ils devaient indiquer par là ce qu’ils voudraient voir inscrits comme éléments de la vision pour le diocèse. Il en est ressorti un foisonnement d’idées, d’espoirs et de rêves touchant tous les aspects de la vie et de la mission de l’Église. Une seconde question avait donné lieu à une réflexion plus concrète : « Qu’est-ce qui aurait besoin d’être changé dans nos paroisses et dans notre diocèse pour réaliser cette vision? Encore une fois, on a recueilli toute une foule d’idées.

Dans l’année qui a suivi cet effort de réflexion, le Conseil pastoral diocésain a colligé toutes ces idées et en a dégagé six priorités qui s’avéraient essentielles à une vision intégrale pour le diocèse. Voici les six priorités pour la vie et la mission de notre Église :

  1. L’évangélisation.
  2. La formation continue de la foi,
  3. La liturgie et le culte,
  4. La construction et le soutien de la communauté,
  5. Justice et paix, et
  6. Le renforcement de l’unité de notre diocèse.

Dans le sillage de cette réflexion, le Conseil de pastorale diocésain, le Conseil presbytéral et le personnel du Centre de pastorale diocésain se sont chacun penchés sur ces priorités et ont fait des suggestions concrètes pour enrichir la vision qui était élaborée. J’aimerais maintenant exposer pour chacune de ces six priorités de la vision totale, à la fois l’idée générale et quelques suggestions concrètes pour en faciliter la réalisation. Ces priorités ne sont pas énumérées selon leur ordre d’importance; en fait, des efforts dans un domaine en particulier seront propres à renforcer et à stimuler les efforts dans un tout autre domaine. De plus, chaque paroisse, doyenné et communauté qui voudra appliquer cette vision, le fera en fonction de priorités diverses et par des moyens différents. J’espère que cette réflexion sur ces priorités fera partie de votre pèlerinage terrestre dans l’avenir, solidement enracinés dans le Christ.

2. Auditoire visé et objectifs

Cet exposé s’adresse à tous les fidèles du diocèse afin de favoriser une vision commune et de rallier prière et effort autour des priorités qui sont mises en valeur dans cette vision. Il s’adresse aussi, en particulier, aux pasteurs et aux conseils paroissiaux de toutes les paroisses, sous forme d’une invitation à réfléchir sur cet vision et sur ces priorités, ainsi qu’à voir dans quelles voies elles peuvent mener la paroisse dans sa vie dans les cinq prochaines années. Il y a déjà dans nos paroisses beaucoup de choses qui se font et l’on doit continuer à s’occuper de tous les aspects de la vie ecclésiale. Cette vision et ces priorités ne doivent pas être considérées comme une autre obligation mais plutôt comme une invitation à porter une attention particulière sur certains aspects essentiels de notre vie ecclésiale ici et maintenant. Bref, cette vision doit être considérée comme une liste de vérification de ce qui importe le plus maintenant si nous voulons remplir la mission du Christ et de l’Église dans notre monde et à notre époque.

3. Priorités

A. Notre première priorité sera l’évangélisation.

Voici les dernières paroles de Jésus-Christ telles que rapportées dans l’Évangile de Mathieu :« Allez donc, de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit.». Voici ce que doit être notre vision pour le diocèse dans le domaine de l’évangélisation : « Nous voulons amener tous les gens à Jésus-Christ par la proclamation de l’Évangile et l’enseignement de l’Église.» Nous voulons comprendre plus pleinement la personne de Jésus-Christ et le don de l’enseignement et de la vie de l’Église qui nous feront entrer gentiment en dialogue avec les faims et les interrogations de notre monde contemporain et qui nous inspireront à mener des vies qui témoignent de l’amour de Dieu pour tous les gens.

Cet aspect de notre vision diocésaine reconnaît d’une part que nous vivons dans un monde qui a faim et soif de Dieu, d’amour, de solidarité et que, d’autre part, bien des gens cherchent le bonheur et le succès dans d’autres directions. Un grand nombre de gens ne connaissent pas le message évangélique, beaucoup se sont éloignés de l’Église, un grand nombre s’interrogent et sont à la recherche de la vérité et de l’amour par toutes sortes de voies.

Notre vision diocésaine doit se soucier de tendre la main à tous. Nous devons tendre la main de telle sorte que ce soit une invitation véritable et aimante à rencontrer le Christ ressuscité. Comme disciples, nos vies portent témoignage de la vie et de l’enseignement de l’Église, chemin vers le Christ, plénitude de l’amour de Dieu qu’il partage avec toute l’humanité.

En termes concrets, cette vision impliquerait comme priorité que nous engagions nos paroisses à faire des efforts pour tendre la main et pour inviter au dialogue et à la foi par le recours aux pratiques suivantes :

  1. une mission paroissiale qui s’adresse à tous les ménages de la paroisse, surtout s’il n’y a pas eu de telle mission dans les dernières années,
  2. des retraites et des événements qui s’adressent aux jeunes, et
  3. tout et tous les événements de partage de la foi (Alpha, Theology on Tap, sessions portant sur les Fondements de la foi, études de la bible) en cherchant à inviter expressément des personnes qui ne vivent pas dans les confins de nos paroisses.

B. Notre seconde priorité sera la formation continue de la foi

La formation continue de la foi suit de nombreux moments d’évangélisation et de conversion grâce à l’éducation, la formation et l’approfondissement de notre vie spirituelle. Voici notre vision dans ce domaine : « Nous voulons participer au travail de l’Esprit en répondant à l’invitation que Dieu nous fait de nous convertir, de nous transformer et de croître dans le Christ.»

Cet aspect de notre vision reconnaît qu’en vertu du baptême, de la confirmation et de l’eucharistie, nous sommes appelés tout le long de notre pèlerinage terrestre à croître dans la compréhension de notre foi et à la vivre dans la sainteté afin d’être de vrais témoins du Christ. C’est grâce aux occasions de formation continue de la foi que nous discernons notre vocation- l’appel de Dieu à témoigner et à servir durant toutes nos vies entières.

En termes concrets, cet aspect impliquerait comme priorité que l’on engage nos paroisses dans la formation continue de la foi grâce à des initiatives telles que :

  1. des expériences fortes de préparation sacramentelle (RICA et RICE, Baptême des enfants, Confirmation et Eucharistie, Mariage) et surtout efforts délibérés de suivi pour fortifier la croissance dans la foi par la participation aux activités paroissiales,
  2. des programmes et ressources pour la vie familiale considérée comme un lieu de développement relié à la paroisse, et
  3. le soutien actif de la formation et de l’éducation des laïcs (à travers les occasions de retraites, les petites communautés chrétiennes, le Programme de formation des laïcs, des sessions portant sur les Fondements de la foi et d’autres possibilités d’éducation et de formation) et l’appel à des gens qui ont vécu ces expériences pour qu’ils prennent un rôle de leadership dans le domaine de la formation de la foi.

Cet accent que l’on mettra sur la formation continue de la foi au cours des cinq prochaines années exigera une évaluation des programmes paroissiaux et diocésains présentement en cours. Nous devons faire en sorte que ces programmes soient plus visibles et accessibles et que dans ces cinq années nous puissions évaluer si et jusqu’à quel point ces programmes répondent bien aux besoins de formation de la foi des fidèles.

C. Notre troisième priorité sera la liturgie et le culte.

Voici notre vision dans ce domaine : « Nous continuerons à être un Peuple de Dieu qui construit le Corps du Christ par notre participation entière, consciente et active à la liturgie par laquelle nous adorons et louons Dieu.»

Cet aspect de notre vision reconnaît que la liturgie, source et sommet de toute la vie et la mission de notre Église, doit être comprise comme la rencontre de Dieu et de son peuple, par laquelle nous sommes transformés par la grâce sacramentelle de Dieu et notre participation à la liturgie.
En termes concrets, cela impliquerait comme priorité que nous engagions nos paroisses dans l’éducation, la formation et la participation liturgiques par des mesures telles que :

  1. des efforts renouvelés pour expliquer les divers éléments de l’action liturgique, surtout l’eucharistie et cela particulièrement au moment de l’introduction de l’Instruction générale du Missel romain et de la nouvelle traduction du Sacramentaire (ou prières de la messe),
  2. le renouvellement de l’éducation et de la formation en ce qui concerne les homélies (ou réflexions homélitiques) afin de lier plus fortement la Parole de Dieu, la vie et la culture de notre temps et la proclamation du mystère de notre foi en Jésus Christ crucifié et ressuscité, et
  3. la formation des fidèles dans les ministères liturgiques et la planification liturgique.

D. Notre quatrième priorité sera la construction et le soutien mutuels de la communauté.

C’est en étant consciemment et dans une multitude de façons très concrètes, une vraie communauté d’amour, de soutien mutuel et de service que nous vivons notre identité comme le Peuple de Dieu, comme le Corps du Christ. Notre vision diocésaine comme communauté sera la suivante : « Nous serons une communauté qui s’efforce d’être accueillante envers tous dans tout ce que nous faisons et d’encourager tous les gens à découvrir et à faire valoir leurs dons pour la construction de la communauté.»

En termes concrets, cela impliquerait que l’on engage nos paroisses à adopter des priorités telles que :

  1. reconnaître les nouveaux venus dans la paroisse et leur tendre la main,
  2. faire un effort particulier pour impliquer la communauté autochtone et les immigrants nouvellement arrivés,
  3. favoriser des expériences de rassemblement et de partage de toutes sortes,
  4. poursuivre des programmes et des activités qui font appel aux dons et à la
    participation de tous, surtout des jeunes adultes et des jeunes familles,
  5. améliorer la communication aux niveaux diocésain et paroissial en ce qui concerne les programmes et les activités, les événements et les besoins spéciaux de manière à faire appel à leur apport et à leur participation,
  6. chercher des moyens créatifs pour inclure les personnes qui ne sont pas en mesure de participer pleinement à la vie sacramentelle de l’Église, et
  7. continuer à accroître les initiatives œcuméniques (et interreligieuses).

E. Notre cinquième priorité sera justice et paix.

Pour que notre témoignage de l’Évangile soit authentique et prophétique, notre Église doit s’engager activement dans des efforts pour établir des relations justes et droites entre tous les gens ainsi qu’avec toute la création. Notre vision comme diocèse sera celle-ci : « Nous nous efforçons d’être le Peuple de Dieu qui tend la main à tous les autres avec une préférence pour les personnes marginalisées, à l’intérieur duquel, la dignité de chaque personne est respectée par l’exercice de la charité, la justice, l’intendance et les œuvres de miséricorde corporelles.»

En termes concrets, cela impliquerait qu’on engage nos paroisses dans des initiatives telles que :

  1. répondre à un minimum d’un nouveau besoin de justice et paix non satisfait que l’on a identifié dans la communauté. C’est ainsi reconnaître que chaque communauté paroissiale présente une situation particulière (p.e. faim, logements à prix abordable, problèmes ruraux, questions environnementales, immigrants et réfugiés, justice réparatrice pour les prisonniers). La réponse de la paroisse doit avoir pour but d’apporter à la fois de l’aide aux personnes dans le besoin et de préconiser des changements sociaux plus profonds qui peuvent avoir des effets réels sur la situation.
  2. trouver des moyens créatifs de participer à l’évolution des relations entre les peuples autochtones et non autochtones dans notre société. Cela pourrait inclure la participation à des initiatives telles que la Commission de vérité et de réconciliation et tous les autres domaines où peuvent se développer le respect et la compréhension mutuels.

F. Notre sixième priorité sera le renforcement de l’unité de notre diocèse.

Voici notre vision : « Nous sommes une Église qui de façon continue célèbre, croît spirituellement et imagine l’avenir grâce au service de nos dirigeants laïcs et ordonnés.» C’est ainsi reconnaître le fait que c’est seulement par le dialogue et la collaboration que nous pouvons créer un leadership unifié qui offre toutes les garanties de répondre à l’appel de l’Esprit aujourd’hui et de canaliser la bonne volonté et la participation de tous. Cela doit se construire sur ce qui est déjà solidement dans notre diocèse, mais avec un désir profond de renforcer encore davantage ce leadership partagé de nos paroisses.

En termes concrets, cela impliquerait que le diocèse dans son ensemble fasse siennes les priorités suivantes :

  1. formation continue des conseils paroissiaux afin que leurs perspectives et leurs initiatives soient pleinement pastorales,
  2. plus grand soutien pour le clergé pour lui permettre une meilleure collaboration avec le laïcat,
  3. favoriser les occasions de culte partagé, de formation, de consultation et de planification aux niveaux du doyenné et du diocèse (y compris périodiquement de grands rassemblements à l’échelle du diocèse),et
  4. soutien aux prêtres internationaux dans les paroisses qui les reçoivent (surtout les conseils paroissiaux), soutien qui peut être d’ordre personnel, culturel et professionnel.

Cet accent mis sur le renforcement de l’unité du diocèse exigera que l’on prête une plus grande attention à l’unité entre le leadership pastoral des paroisses entre elles et avec l’Évêque afin que nos nombreuses communautés de foi puissent partager une vision et une identité communes, à la suite de notre pasteur, tous ensemble enracinés dans le Christ.

Diocese of Saskatoon In Video